⚜️ – Le Grand Monarque – ​​​​​L’âge de la Consolation 1ère Partie

  1. Home
  2. »
  3. Communiqués aux Cœurs Croisés
  4. »
  5. ⚜️ – Le Grand Monarque – ​​​​​L’âge de la Consolation 1ère Partie
– Le Grand Monarque –

​​​​​​​L’âge de la Consolation.

– 1ère partie –

 – LA SURVIVANCE DE LOUIS XVII –

La mort de ses 3 médecins en 8 jours.

Voici un récapitulatif des 3 lettres sur le grand Monarque que nous refaisons paraître sur le site la-nouvelle-france.fr 

Le testament secret de la duchesse d’Angoulême dévoilant l’identité de Louis XVII et la sienne, n’est pas encore découvert, il serait au Vatican et a été annoncé par le Padre Pio..

Toutefois, au-delà des ambitions humaines ou politiques royalistes, si vous voulez approfondir le secret du Roi, « envoyé spécial de Dieu » , il faut lire attentivement, et plusieurs fois plutôt qu’une, le chapitre 16 de Saint Jean et le chapitre 3 de l’Apocalypse sur la période de l’Eglise de Philadelphie. Ainsi que le chapitre XII de l’Apocalypse. Il s’agit de Lui, quoiqu’en pensent les théologiens ; il sera le nouveau Melchissedec de la fin, annoncé par Saint Rémi au sacre de Clovis… Les docteurs de la Loi seront ses ennemis au début. Il établira le divin Ordre royal dans lequel il enseignera les vérités que les apôtres ne pouvaient pas porter à l’époque du Christ(Jean 16). Le Christ souligne que l’Esprit Saint le guidera, et que les Coeurs Croisés devront lui faire allégeance, et être prêts à lui obéir.

« …nous sommes les serviteurs qui attendons LE roi

et pour LE mieux servir nous restons sous la Croix prêts à LUI obéir

nous prions dans LA PAIX

nous prions pour LE roi »

Il saura mieux que quiconque s’entourer et choisir ses serviteurs sans se tromper.

A de nombreuses reprises, les révélations du Christ transmises à Martine, nous demandent de ne pas désigner le roi, de ne pas le chercher, et d’attendre patiemment que Dieu le désigne par le Signe de la Croix apparaissant sur sa personne, quand il viendra au Pré Carré, à la rencontre des Coeurs Croisés dont il prendra le commandement.

« + Enfants soyez soldats de l’armée Du BON roi

enfants soyez les clercs du BON roi

soyez sages attendez Signe de Dieu

pour mettre genoux à terre devant roi qui s’avance

Seul Dieu désigne le roi »

T1 p138

« Ne prenez pas le risque de servir autre roi

Il faut former l’armée des vaillants Cœurs-Croisés

qui avancent pour LE roi en sachant

que SEUL DIEU désignera LE roi »

Dieu nous demande seulement de prier pour lui chaque jour avec grande confiance pour sa protection et sa mission salvatrice pour la France.

La brochure de prières des Coeurs Croisés de l’Amour a été faite pour réunir les prières dictées à cette intention par le seul Christ. Demandez-la aux éditions Résiac si vous ne l’avez pas, elle est indispensable pour nous unir ensemble chaque jour.

A genoux nous prions

pour que roi nous enseigne car il a devant lui

le chemin pré-tracé

et l’Esprit-Saint

LE guide

Dans LA PAIX LA CONFIANCE

Éd Résiac tél: 0243010126

Toutefois, les précisions concernant l’origine du roi sont claires et nettes : « Descendant du Grand Roi » (Saint Louis), de la lignée des Capétiens, descendant sans mélange du roi martyr, donc de Louis XVI,

sans bien et sans orgueil, élu par le peuple par les voies de la démocratie,(ce qui fait bondir certains amis royalistes), sortant la France de la crise, au milieu d’un peuple turbulent et en courroux, ramenant la foi en France, communiant à genoux et dans la bouche, venant pour protéger l’Eglise et dire : « Dieu est VIVANT en France », ramenant la paix et la concorde sur toute la terre », touchant les français par sa tendresse et son amour, relevant les petits, les démunis, renouvelant toutes les lois selon la volonté divine, et donnant prospérité et bonheur à son peuple comme aucun roi avant lui ».

« le nouveau roi s’avance poussé, plutôt happé par les enfants de France

pleurant roi qui revient pour tenir la promesse

de rester à jamais roi de France pour servir (3 Mai 2006)

Toutes ces citations nous amènent à penser que le roi ne sera ni un Bourbon d’Espagne, tel le duc de Cadix, se prétendant Louis XX,… ni un Orléans qui ne descend pas du roi martyre, et qui est la branche fratricide par Philippe Egalité, cousin de Louis XVI ayant voté la mort du roi, laquelle fut prononcée à une voix près, la sienne duc d’Orléans, …ni un sang mélangé comme Naundorff ou les autres 150 prétendants de la planète.…

Pour que le futur roi de France soit descendant de Louis XVI, il faudrait admettre que le jeune Louis XVII eut bien une descendance, après avoir été évacué du temple le soir du 19 Janvier 1794, âgé de presque dix ans, caché dans une corbeille de linge de Madame Simon, la femme du cordonnier chargé de sa garde au Temple. Le prince de Condé avait chargé le financier Petit du Petitval de soudoyer les Simon et plusieurs geôliers, moyennant une forte somme en louis d’or. (Louis XVII ou le secret du roi par Michel Wartelle)

Différentes sources confirment la survivance de Louis XVII :

Le Saint Padre Pio dit un jour qu’ il existe au Vatican un testament « importantissime » qui sera retrouvé l’heure venue. Ecrit par la duchesse d’Angoulême, il révélerait la survivance du roi Louis XVII en dévoilant son identité et la sienne, levant tous les doutes des historiens.

Les historiens officiels nient la survivance de Louis XVII, le fils de Louis XVI , et le font mourir dans la prison du Temple le 8 Juin 1795. Cela arrangeait les républicains et aussi le futur Louis XVIII et Charles X, tous deux espérant succéder un jour à leur frère défunt, après l’abdication de Napoléon.

Il faut noter que Joséphine de Beauharnais rencontra Louis XVII, et en fit part à Napoléon, très au fait de ce secret par Fouché, ministre de l’Intérieur. (Le secret du roi Michel Watrelle)

Le duc de Berry, fils ainé de Charles X, fut assassiné en Février 1820, trois jours après avoir eu une violente altercation avec son oncle le roi Louis XVIII, lui reprochant d’être sur un trône auquel il n’avait aucun droit, le jeune roi Louis XVII étant vivant ! Les domestiques, ayant entendu à la porte les reproches du duc de Berry, dirent « il est perdu! ». 3 jours après il fut poignardé par Louvain à la sortie de l’opéra.

Un humble paysan, le laboureur Martin de Gallardon village situé à 4 lieues de Chârtres, eut de nombreuses apparitions de l’Archange Raphaël, lui intimant l’ordre d’aller voir le roi Louis XVIII pour lui rappeler qu’il n’avait aucun droit au trône de france, Louis XVII étant vivant. Ce qu’il fit livrant à Louis XVIII un secret connu de lui seul : la tentative d’assassinat de son frère Louis XVI au cours d’une chasse.

De même le voyant de Notre-Dame de La Salette, Maximin Giraud, donna au comte de Chambord le nom et l’adresse de Louis XVII encore vivant. Celui-ci décida alors de refuser le trône que l’Assemblée nationale à majorité royaliste lui offrait, prétextant le refus du drapeau tricolore.

Les médecins du jeune roi Louis XVII étaient au nombre de trois, et comme tous les témoins approchant le petit prisonnier, ils étaient soumis au secret absolu.

Or ces trois médecins de Louis XVII, emprisonné au Temple, sont tous « morts » à quelques jours d’écart : le 1er Juin , le 5 Juin, et le 9 Juin 1795 . Morts bien commode pour la Convention : Le Docteur Desault connut le jeune Louis XVII à Versailles avant son incarcération, et eut l’imprudence de dire aux conventionnels « ce n’est pas le dauphin» quand il examina le malheureux enfant enfermé à sa place. Il mourut le lendemain, après un repas offert par les conventionnels. Le docteur Desault fut remplacé 3 jours plus tard par le Docteur Pelletan qui procéda à l’autopsie, et garda le coeur en sa possession.

Louis XVII fut officiellement déclaré mort le 8 Juin 1795.

Fait historique troublant, le lendemain de la mort de l’enfant du Temple, officiellement Louis XVII « fils Capet », la Convention envoyait des courriers aux quatre coins de la France pour arrêter le jeune Charles Louis Capet…

(André Castelot)

Quant à l’enfant décédé, il avait la taille d’un jeune de 15 à 18 ans et non de 10 ans… Incapable de parler, muet, il était emmuré ne pouvant être vu de personne pendant son incarcération. Les cheveux du petit prisonnier étaient dotés d’un canal médullaire droit, donnant des cheveux raides, alors que la mèche de cheveux gardée par Marie Antoinette avait un canal médullaire ovale donnant des boucles naturelles à son fils. Ce qui finit de convaincre l’historien André Castelot, que l’enfant décédé n’était pas Charles Louis, fils de Louis XVI.

Enfin Mesdames Adélaïde et Victoire, les soeurs de Louis XV, tantes de Louis XVII, s’envoyaient des nouvelles sur la santé du jeune roi jusqu’à leur mort à Trieste en 1799. (Alain Decaux).

Les 3 médecins de Louis XVII :

Pierre Joseph Desault, né à Vouhenans (Haute-Saône) le 6 février 1738 d’une famille rurale de sept enfants et mort à Paris le 1er juin 1795, est un chirurgien et anatomiste français

En 1795, il fut chargé de donner des soins au dauphin incarcéré à la tour du Temple, mais les vives émotions de ces temps violemment troublés l’avaient prématurément vieilli et fortement altéré sa vigoureuse constitution. Profondément affecté par les évènements de l’insurrection du 1er prairial an III, qui lui ont fait redouter le retour des proscriptions de 1793, il a été pris, dans la nuit du 29 au 30 mai 1795, d’une « fièvre ataxique »… (officiellement!)

Une rumeur se propagea selon laquelle le docteur Desault aurait été empoisonné pour avoir refusé d’exécuter certains projets criminels du gouvernement révolutionnaire, qui aurait désiré la mort du dauphin. En fait Desault avait compris qu’il y avait eu substitution d’enfant, et l’avait fait savoir sans se méfier !

François Doublet, né le 30 juillet 1751 et mort le 5 juin 1795 était médecin de la faculté de médecine de Paris et membre de la société royale de médecine.

[/vc_column_text][vc_column_text]

V0001635 François Doublet. Stipple engraving by B. Roger, 1809, after Credit: Wellcome Library, London. Wellcome Images images@wellcome.ac.uk http://wellcomeimages.org François Doublet. Stipple engraving by B. Roger, 1809, after C. N. Cochin, junior, 1787. Published: – Copyrighted work available under Creative Commons Attribution only licence CC BY 4.0 http://creativecommons.org/licenses/by/4.0/

 

En 1781, il est docteur régent de la faculté de médecine en l’Université de Paris et médecin de l’hospice de charité de la paroisse Saint-Sulpice de Paris1. Il travaille auprès des médecins Jean Colombier et Michel-Augustin Thouret.
Il écrit de nombreux ouvrages, comme Remarques sur la fièvre puerpérale, publié en 1783.
Sur le même sujet, il écrit également Nouvelles recherche sur la fièvre puerpérale, publié sur ordre du roi Louis XVI en 1791, ainsi qu’un Mémoire sur les symptômes et le traitement des maladies vénériennes chez l’enfant.
Il est également l’auteur d’un rapport lu en séance de la Société royale de médecine, sur l’état des prisons ainsi que d’un Mémoire sur la nécessité d’établir des réformes dans les prisons et les moyens de l’opérer. Il avait le tort d’être au courant de la substitution d’enfant par son confrère Desault, il fallait l’empêcher de parler.
François Chopart, né le 30 octobre 1743 à Paris et mort le 9 juin 1795 (à 51 ans) dans la même ville, est un chirurgien français.

 

 

Sous le nom de sa mère, il étudie la chirurgie avec Antoine Petit, devint maître ès arts en 1761, fut interne à la Pitié, puis à Bicêtre. Chirurgien en chef de l’Hôpital de la Charité en 1782, professeur de pathologie interne en 1789, chirurgien en chef à l’École de médecine en 1790. Il succède en 1782 à Toussaint Bordenave à la chaire de Physiologie. Lors d’un voyage à Londres, il fit la connaissance de John Hunter avec lequel il entretint une abondante correspondance. Il donna son nom à l’articulation de Chopart, parce qu’il avait procédé aux amputations du pied en suivant l’interligne articulaire de cette articulation. François Chopart mourut du « choléra » en 1795, trois jours après le Docteur Doublet pour la même raison que ses confrères, il fallait les faire taire à tout prix!
Ces précisions nous montrent à quel point, même aujourd’hui, la thèse officielle du décès de Louis XVII au Temple le 8 Juin 1795, est validée par les historiens républicains, soucieux de ne plus revoir la lignée capétienne revenir diriger la France…La république entretient au ministère de l’Intérieur « le dossier vert », dans lequel est consigné la liste des prétendants!
Le ROI des rois nous dit, sachant tout de chacun :
Tome 1 p. 145 L’Amour contre la Haine
« Enfant que J’aime, tu dois avoir confiance en tous vos rois de France qui travaillent aujourd’hui, pour celui qui arrive servant DIEU servant France.
Le BON roi qui arrive descend bien des Bourbons, descend bien de Clovis descend bien du GRAND LOUIS, mais ce qu’il a en plus c’est La Bonne origine et, LA Bonne Origine c’est bien le roi LOUIS.
…Enfant… ne t’inquiète pas si Je dis : que c’est LOUIS qui est LE BON ancêtre du Bon roi que J’envoie.
… Enfant pourquoi ton cœur hésite donc à écrire, quand Je parle de LOUIS et de SA Descendance ?
…Enfant que J’aime : écris ! Moi, Dieu Je signe mes écrits, en donnant à LA France le Bon roi descendant De LA COURONNE de France par LE GRAND ROI LOUIS. » (Saint Louis et Louis XVI)
…………..
«LE roi qui vient servir ne vient que par AMOUR. C’est L’AMOUR qui conduit le gentil joli roi pour faire, par SA PRÉSENCE, l’unité de LA France qui s’en va à vau-l’eau qui s’étiole, se détruit.
L’AMOUR comme SEUL BAGAGE. L’AMOUR en Héritage,
ainsi vient LE BON ROI, en ayant connaissance
de L’ENJEU pour LA France, de L’ENJEU pour LE Monde.
LE roi vient : COMBATTANT
pour abroger les lois
qui détruisent LA France.
LE roi vient : DIRIGEANT
pour sauver les emplois, ils imposent LA LOI.
LE roi vient : GRAND CHRÉTIEN
pour sauver les familles il donne simplement L’EXEMPLE de SA FOI. IL n’impose pas LA FOI. IL en donne L’EXEMPLE et IL VIT simplement redonnant aux Français
LE RESPECT de L’ÉGLISE LE RESPECT pour CELUI que Dieu a désigné
pour diriger LA France, LUI redonnant Respect pour ELLE-MÊME pour ses gens. »
……
p.176
« Chers enfants, oublieux de Marie MA MAMAN, rejoignez- MOI À TEMPS, pour écourter LE TEMPS des tourments pour LA France, des tourments pour LA TERRE. Rejoignez Votre Mère en priant LE ROSAIRE et cela jour et nuit, priez MÈRE- MARIE de protéger LA France en toutes circonstances.
Chers enfants, oublieux de Marie Reine de France, il faut en l’occurrence LA prier pour LA France. Car Marie est consciente que LE DRAME IMMINENT va tomber sur SA France, si Dieu ne l’arrête pas.
Chers enfants, rejoignez le BEAU CAMP DU DRAPEAU qui flotte sur l’Occident, c’est Marie Reine de France qui fait flotter SON VOILE pour protéger LA France et LE RESTE DU MONDE ».
Prions bien chaque jour pour la France en grand désarroi, afin qu’elle retrouve la Foi par l’exemple de Son Roi très chrétien.
Sans retour à Dieu la France n’a AUCUN avenir.
Seul un chef guidé par l’Esprit Saint peut la guider et rétablir les vraies valeurs.
Actuellement, les politiques se présentant aux élections en 2022, sont d’une nullité affligeante, sans aucun charisme ni amour des français,… sauf Eric Zemmour, brillant et capable, mais il n’est pas l’envoyé spécial de Dieu…Le pouvoir l’éliminera bientôt par une révolte organisée dans les banlieues maghrébines, permettant un arrêt des élections par la loi martiale.
Le roi, »Envoyé spécial » de Dieu », annoncé par Marie à Kérizinen, arrivera en pleine révolution. Il a la mission de rechristianiser la France, et par elle les autres nations, avant l’arrivée de l’Antichrist et le Retour Glorieux du Christ. Prions Marie de le faire vite venir!
 
Vive le Christ VRAI ROI de France!
Vive SON BON roi Envoyé spécial de Dieu!

 

 Pour les Coeurs Croisés
Jean Stiegler

 

LES SOLDATS FREDONNENT:

Dieu est Miséricorde
et pardon Il m’accorde
Alors moi petit rien
j’avance pour le roi
que Le SEUL ROI envoie.

Et je chante pour La France
sachant qu’Elle reviendra
à LA Croix à Marie
et qu’ainsi Elle sauvera
les enfants de DIEU-ROI.

C’est pourquoi j’abandonne
ma vie mon cœur mon âme
a Dieu Seul Créateur
pour servir ou périr.

Inscription au courrier hebdomadaire