La grande Pentecôte d’Amour

0
5142

La grande Pentecôte d’Amour :
La Miséricorde divine annoncée par les Saints

L’année de la Miséricorde verra-t-elle le triomphe de la grande Pentecôte d’Amour annoncée par Marthe Robin? Ou faudra-t-il attendre le centenaire des apparitions de Fatima en 2017 ?
Nous devons prier avec confiance en redoublant d’ardeur, en nous souvenant bien des avertissements et des supplications du Ciel, nous appelant à sauver l’humanité de la plus grande tragédie de tous les temps, PAR LA PRIÈRE fervente.

Sainte Faustine, apôtre de la Miséricorde Divine, canonisée par Jean Paul II fut favorisée d’apparitions du Seigneur entre 1931 et 1935 ( Petit Journal de Soeur Faustine » Ed.Hovine)

Ecris ceci : Avant de venir comme Juge équitable, je viens d’abord comme Roi de Miséricorde. Avant qu’advienne le jour de Justice, il sera donné aux hommes un signe dans le ciel.

Toute lumière dans le ciel s’éteindra et il y aura de grandes ténèbres sur toute la terre. Alors le signe de la Croix se montrera dans le ciel, et des plaies des mains et des pieds du Sauveur sortiront de grandes lumières qui, pendant quelque temps, illumineront la terre. Ceci se passera peu de temps avant le dernier jour.

Le père Patrick de Laubier commente cette révélation du Christ à la sœur Faustine :

« La mission de Miséricorde de sainte Faustine a un caractère eschatologique. Elle est envoyée par Dieu pour préparer le retour du Christ. On s’écrira : mais depuis Saint Paul n’annonce-t-on pas comme imminent le retour du Christ ? Depuis 2000 ans, des révélations publiques abondent dans ce sens. »

-(Les révélations privées ne sont pas les révélations dites « publiques », données par Dieu à ses prophètes de l’ère moderne, pour la conduite du peuple et de l’Eglise, comme l’a défini le Père Joseph de Sainte Marie, à la demande de Jean Paul II en 1984. Le Pape voulait savoir en quoi, lui, Pape, devait obéir à des ordres de Dieu transmis par la Sœur Lucie, notamment à la suite de l’attentat du 13 Mai 1981 pour l’anniversaire de la ère apparition de Fatima. (NDLR)

« La modification par Paul VI du Code de droit canonique autorisant désormais les publications de messages privés sans autorisation des autorités ecclésiales a entraîné la multiplication d’ouvrages dont nombre d’entre eux évoquent le temps de la fin des temps. Dévoile-t-on un mystère ou organisons-nous un mythe ?

Avec Sainte Faustine, il y a du nouveau puisque le Christ qui, dans l’Evangile, insiste sur notre ignorance du jour et de l’heure de la fin de l’Histoire, se sert maintenant d’une grande sainte pour nous préparer à son retour !

Dans la version grecque de l’Evangile, deux mots expriment le temps : chronos et kairos. Le premier terme est le temps selon l’historien ; le second traduit le temps selon le prophète. Ce dernier entrevoit le déroulement d’un seul regard, comme un observateur placé sur une montagne, tandis que l’historien, au bas de la vallée, se borne à étudier le temps qui ne cesse de passer. Le prophète ne propose pas de date précise, mais indique un événement inattendu. Ces deux sens se retrouvent dans l’Evangile.

Le Christ annonce clairement la destruction du second temple en 70 (Mt 24,2) mais y voit la préfiguration d’un autre événement qui sera la fin de l’Histoire. L’Apocalypse décrit la fin de l’Empire romain, trois siècles plus tard, et suggère de manière voilée la fin du monde.

Aujourd’hui, avec Sainte Faustine, nous avons quelque chose de nouveau puisque le Christ indique avec elle non le temps chronos de l’historien, mais le temps kairos de la fin des temps, de son retour, qui est suffisamment rapproché pour qu’il faille maintenant s’y préparer collectivement. Nous sommes là devant une théologie de l’Histoire à laquelle ni saint Augustin et encore moins saint Thomas n’avaient pensé et dont saint Bonnaventure avait obscurément parlé. Il ne s’agit pas seulement de révélations publiques, comme à Fatima lorsque la Vierge évoquait un « temps de paix » pour l’Eglise, mais une parole du Christ donnée de manière pressante à un monde engagé dans une prodigieuse accélération du bien et du mal. Les hommes sont tentés comme jamais auparavant à ce degré de se croire des dieux, d’être « comme Dieu » en reniant Dieu.

La Lumière et les ténèbres s’affrontent, et nous sommes avertis collectivement par la Miséricorde de Dieu que la Justice interviendra dès que notre liberté sera fixée dans le bien ou dans le mal, à notre mort. Il faut aussi se souvenir que, selon Saint Paul- et le Credo nous le rappelle-tous ne mourront pas (1 Cor. 15,51) et qu’au retour du Christ une partie de l’humanité sera encore vivante tandis que les morts ressusciteront, les uns pour le salut, les autres pour la réprobation. ( la seconde mort).

Les signes qui ont été donnés – l’obscurité, la Croix et les blessures du Christ- avaient faits l’objet de révélations privées, les voilà confirmées …par des révélations dites publiques. Il faut mentionner le rôle de Jean-Paul II, qui mit son autorité au service de cette annonce eschatologique ».
Père Patrick de Laubier

Jean Paul II intervint surtout en Mars 1984, exigeant une enquête canonique, toujours en suspens depuis 40 ans…, de l’évêque de Bayeux sur les apparitions du Christ à Dozulé. Il s’agit du même message que celui de Sainte Faustine, en plus solennel, en plus intense et riche de sublimes révélations divines. Lisez « Le Retour glorieux du Messie dans la Gloire » Ed Résiac, c’est LE Message public du Christ le plus important depuis 2000 ans.

Jésus s’adressait au Pape le 4 Juillet 1975 au cours de la 33e apparition:

…Vous chef des Eglises, en Vérité Je vous le dis, c’est par cette CROIX DRESSÉE DANS LE CIEL QUE LES NATIONS SERONT SAUVÉES

« La Croix Glorieuse, ou Le Signe du Fils de l’Homme est l’annonce du prochain Retour dans la Gloire de Jésus Ressuscité : Quand cette Croix sera élevée de terre, J’attirerai tout à Moi »(16e apparition 3 Mai 1974)

Le Retour glorieux du Christ fut annoncé à Soeur Faustine exactement 40 ans avant le message de Dozulé, dicté par le Christ à Madeleine Aumont. Jésus répéta en 1975 à Dozulé les mêmes 9 promesses Miséricordieuses qu’ à Sœur Faustine, en précisant qu’elles se réaliseraient dés que Son Message serait connu et mis en pratique, dévoilant en plus, le lieu de la Nouvelle Jérusalem et du Jugement : sur le Mont de Dozulé.

La Miséricorde Divine annoncée par Sœur Palma d’Oria (1825-1872)

La Sœur Palma d’Oria vécut comme religieuse au couvent de Tarente en Italie:

« Aux troubles de la révolution se joindront d’autres châtiments comme la peste et la famine. Des signes extraordinaires paraîtront dans le ciel. Il y aura trois jours de ténèbres, ce sera la dernière plaie.
Puis une grande Croix apparaîtra dans le ciel, le triomphe de l’Eglise sera tel qu’on aura bien vite fait d’oublier tous les malheurs.La France sera la première punie et la première relevée »

Même prophétie par la stigmatisée de Blain, Marie Julie Jeahenny (Les prophéties de La Fraudais):

« La Divine Croix s’élèvera triomphante quand la pauvre France sera criblée de maux…La Croix sera si lumineuse qu’en plein jour elle sera plus éclatante que le soleil; dans la nuit ELLE NE S’ÉTEINDRA PAS » extase du 9 Janvier 1912

La stigmatisée argentine Luz de Maria annonce en ce moment que la Croix sera visible durant 7 jours et 7 nuits.

Même prophétie par la stigmatisée anglaise Thérésa Higginson (1844-1905), « l’une des plus grandes saintes de tous les temps », selon son confesseur le chanoine Powell :

« D’abord, je vis un nuage de ténèbres envelopper la terre : c’était des ténèbres réelles, épaisses, matérielles, que je compris être un signe des ténèbres de l’intelligence, dans lesquelles l’homme s’est précipité.

Puis j’entendis le roulement violent du tonnerre, je vis briller l’éclair, et il me sembla que des balles de feu tombaient sur la terre et s’enfonçaient jusqu’à son centre, faisant voler les rochers en éclat.

J’entendis le flot impétueux des eaux, et un terrible gémissement de deuil monta de la terre. (Les 3/4 de l’humanité doivent périr durant les trois jours de ténèbres).
Alors me prosternant humblement, j’implorais miséricorde par le Sang de la Passion amère de Jésus-Christ.
Je ne puis dire combien cela dura, car j’étais aussi humiliée qu’effrayée; ensuite j’entendis une voix que je reconnus parfaitement bien être celle de Notre Sauveur Jésus-Christ s’écriant : « Dites que pas un seul de ceux qui me sont donnés ne sera perdu ». (Le petit reste).

Alors les tremblements de terre, les éclairs cessèrent et j’ai aperçus des ombres, figures humaines mourant de faim, l’air égaré. Elles se levèrent en tremblant : je vis LE SIGNE DE LA CROIX sur leurs fronts, et me joignant à elles et à toute la Cour céleste, je louais et je bénis ce Dieu de sagesse infinie qui dans Sa MISÉRICORDE nous a racheté par Son Sang ».(Thérésa Higginson imprimatur de l’Archevêché de Westminster)

Même prophétie par Sainte Catherine Emmerich :

« …Je vis planer une Croix lumineuse qui portait le Sauveur. De Ses plaies empourprées, comme des portes lumineuses ornées au centre d’un soleil éclatant sortaient des faisceaux de rayons qui se répartissaient sur le monde.

Il n’y avait pas la couronne d’épines mais des plaies à la tête, des rayons partaient horizontalement dans toutes les directions.
Quant aux rayons émanant des mains, des pieds et du côté, ils avaient toutes les nuances de l’arc en ciel et se dirigeaient les uns fins comme un fil, les autres en faisceaux , vers les différentes villes, villages ou maisons particulières du monde entier.
Je les voyais tomber au loin sur des mourants, ils aspiraient leurs âmes et celles-ci se glissaient le long du fil ténu, remontaient dans la plaie du Sauveur »…

La description la plus détaillée des trois jours de ténèbres fut faite par la révélation du Seigneur au Saint Padre Pio que vous pouvez trouver sur le site « Myriamir » en cliquant ici.

L’apparition de la Croix Glorieuse se situe toujours d’après tous les saints, à la fin des trois jours de ténèbres, ouvrant ainsi l’ère de la Grande Pentecôte d’Amour, durant laquelle l’humanité retrouvera la Foi par la nouvelle évangélisation. (« Les nouveaux rois seront le bras droit de la Sainte Eglise,… l’Evangile sera prêché partout » La Salette).
Les trois jours de ténèbres ne sont pas LE châtiment final. Par l’apparition de la Croix Glorieuse à la fin des ténèbres, ils ouvrent le règne eucharistique de la Miséricorde durant lequel la Nouvelle Evangélisation est prêchée par les apôtres des derniers temps. « Ceux qui viendront en Mon Nom parleront des langues inconnues d’eux » (le Christ à Dozulé)
C’est la réalisation de la prophétie de Joël : « Après cela JE répandrai mon esprit sur toute chair, vos fils et vos filles prophétiseront, vos anciens auront des songes… »
A la fin de ce règne, qui durerait  25 ans d’après le message de Notre Dame de  La Salette, période nettement plus courte selon la stigmatisée Mère Marie de la Croix, viendrait  l’apostasie finale de l’Antichrist, et enfin le grand châtiment décrit par l’apôtre Pierre dans son deuxième épître :
« Il viendra le Jour du Seigneur comme un voleur; en ce Jour, les cieux se dissiperont avec fracas, les éléments embrasés se dissoudront, la terre avec les œuvres qu’elle renferme sera consumée ».

Le deuxième épître aux Théssalonissiens annonce alors la Victoire du Christ venant vaincre l’Antichrist, l’Impie, « par le souffle de sa bouche » au moment de Son Retour dans la Gloire. Puis le jugement de l’humanité avant le renouvellement du monde et l’arrivée de la NOUVELLE Jérusalem. Tout ceci est très proche.

Le Christ annonça le 7 Janvier 2015 à Martine (Seul l’Amour sauvera le troisième Millénaire, tome 5 p.140) :

« L’Amour vient au secours
de LA France qui se noie
…….
O enfants de l’AMOUR
soyez donc bien certains
que Dieu aura VICTOIRE
Cesseront les ténèbres
reviendront les beaux jours
où LA TERRE ÉCLAIRÉE
par LA LUMIÈRE SUPRÊME
succombera à l’AMOUR

Vous mes très chers enfants
croyez à LA VICTOIRE
de l’AMOUR QUI LIBÈRE
LA Divine Lumière
AU FIRMAMENT DU CIEL
LA CROIX SEULE se verra

L’Amour comme héritage
c’est l’héritage des francs
L’Amour en espérance
ainsi avancent mes francs
pleins d’amour pour la France
ils avancent mes enfants

Je suis toujours LA
enfant fais-moi confiance
Je sauve de la noyade
mes enfants Je les sauve
– Sors-nous Seigneur de notre noyade
C’est la Croix qui vous sauve
Ô enfants de LA VIE
osez croire à LA VIE…
c’est LA Croix qui vous sauve
enfants osez y croire
LA Croix sauve aujourd’hui
les enfants de LA vie
pour leur donner LA VIE
qu’ils auront après vie
…..
Osez Votre héritage
rejoignez LA CROISADE
des croisés de L’AMOUR
Ils osent brandir LA CROIX
Ils osent dire : Je crois
Ils osent croire au roi
que Dieu Seul vous envoie
pour porter l’espérance
dans le cœur de LA France
…..Ils vont se retrouver
mes enfants serviteurs
Ils vont faire allégeance
au BON roi de LA FRANCE
Car Dieu va leur donner
LE SIGNE qui EST « SIGNE »
…..Garde-toi SOUS LA CROIX
O MON roi

O MON roi
Seule LA CROIX bien protège
dit DIEU-ROI à SON roi
Seule LA CROIX te libère
C’est LA LOI C’EST MA LOI

+ L’Amour gagne aujourd’hui
car les enfants de France
reprennent le doux chemin
de LA FOI par LE roi
L’Amour gagne aujourd’hui
Croyez À LA VICTOIRE
C’est L’AMOUR
qui vous sauve
au 3e Millénaire »

Chers Amis, soyons « les chevaliers de la Croix », « les vaillants Cœurs Croisés », en priant avec ferveur chaque jour pour atténuer les événements et aider nos frères à être prêts pour le grand jour du Seigneur; la grande Pentecôte d’Amour est toute proche, le « changement universel » sera l’effusion de la Miséricorde divine sur le Petit Reste, le triomphe de l’Amour que personne ne connait encore.
Sainte et heureuse année à tous!, soyons unis dans la prière des Cœurs Croisés.
Jean Stiegler

LES COMMUNIQUÉS POPULAIRES

Le Pape François avant-dernier Pape ?

La prophétie des Papes, attribuée peut-être à tort à Saint Malachie, fut publiée pour la première fois en 1595. Elle annonce 112 Papes depuis...

L’ Avertissement