Jérusalem capitale d’Israël ? ou lieu saint international ? 2e partie

Chers Amis Coeurs Croisés,
Nous entrons dans les temps annoncés par les prophètes. Si l’Eglise n’avait pas fait suivi les « erreurs » de l’ex-évêque de Bayeux, Mgr Badré, qui renia l’authenticité du message qu’il fit lui-même recueillir en 5o procès-verbaux datés et signés par les religieux de Dozulé, de 1972 à 1982, le conflit inouï qui se prépare sur Jérusalem aurait été évité.
Comme le Sanhédrin refusant le Christ, les hommes d’Eglise ont repoussé l’annonce du retour du Christ et le lieu révélé de la Nouvelle Jérusalem en France :
48 e apparition : « Attention, vous tous qui tenez voilées les Paroles prophétiques qui vous ont été remises, le livre que Je tiens entre Mes Mains, c’est le Livre de Vie que Mon Père vient de Me donner le pouvoir d’ouvrir, et c’est sur cette montagne bénie et sacrée, lieu qu’Il a choisi que va se rénover toutes choses.
C’est ICI que vous verrez la Cité Sainte la Jérusalem Nouvelle » .

Personne au monde n’a la capacité de contredire une telle parole prononcée par le Christ à la place du Saint Sacrement dans la petite chapelle Saint Joseph de Dozulé. …les religieux responsables du Message de Dozulé, assermentés au pouvoir maçonnique de la république, dignes héritiers du Sanhédrin déïcide… Avec l’aide d’un avocat rompu aux grands procès politiques, nous allons entamer une requête en annulation de l’ordonnance de Mgr Badré, remplies de contre vérités. (voir la sainte colère des laïcs sur notre site la-nouvelle-france.fr)
Le Christ prévenait déjà Jérusalem il y a 2000 ans:
Mathieu 23 « Jérusalem, Jérusalem, toi qui tues les prophètes et qui lapides ceux qui te sont envoyés, combien de fois ai-je voulu rassembler tes enfants, comme une poule rassemble ses poussins sous ses ailes, et vous ne l’avez pas voulu! 38Voici, votre maison vous sera laissée déserte… »

De même aujourd’hui :

Tome 4 « Seul l’Amour sauvera le troisième millénaire » p.130
Mercredi 30 avril 2014 – 1 h 50

– Amen Seigneur
+ « Lamente-toi Jérusalem Prie ton Dieu fille de Sion car voici le tumulte
car voici la tempête Ouvre-toi O ma ville Conver-tis toi mon peuple
L’Heure vient des grandes ténèbres l’Heure vient des jours de peine Garde-toi O mon peuple
L’Heure vient des jours de peine
A genoux mes enfants priez Dieu et l’Enfant Vient le jour des ténèbres À genoux priez Dieu »

Tout se rejoint et confirme l’authenticité de ces textes au fil des siècles :

…PROPHÉTIE DE SAINT ANGE
Saint Ange est né à Jérusalem, sans doute dans une famille de juifs palestiniens convertis. A l’âge de dix-huit ans, il est accueilli par les carmes de Palestine où il fait profession religieuse sur ce Mont-Carmel sanctifié par le Prophète Elie. Devenu prêtre, il est envoyé à Rome pour défendre les intérêts de son Ordre et obtenir la confirmation de la Règle de son Ordre. Puis il est envoyé en Sicile pour évangéliser les cathares et c’est un jour qu’il prêchait à l’église saint Jacques de Licata en Sicile qu’il fut tué, en 1225, de cinq coups d’épée par un seigneur incestueux dont il avait converti la complice. Il fut favorisé de nombreux miracles, en arrêtant le cours du Jourdain, ou en rencontrant le Christ qui le conduisit en Sicile vers son martyre.

Un roi s’élèvera finalement de l’antique race des rois de France, d’une insigne piété envers Dieu.
Il sera honoré par les princes chrétiens et dévoué à la foi orthodoxe; il sera aimé d’eux et sa puissance s’étendra au loin sur la terre et sur la mer.
Alors l’Eglise étant comme retirée d’une certaine destruction, ce roi s’unira au Pontife romain et le soutiendra.
L’erreur sera détruite parmi les chrétiens.
L’Eglise sera rendue à l’état que le bons ont choisi pour elle.
Il enverra une armée à laquelle s’uniront spontanément de nombreux guerriers, s’élançant au combat pour l’amour de son nom; et l’amour de la croix qui les s’élèvera jusqu’au ciel.
Le monarque, équipant bientôt une flotte, passera les mers, et rendra à l’Eglise les contrées perdues. Il délivrera Jérusalem.
Ayant ainsi parlé, Jésus disparut aux yeux de St Ange dans une nuée éblouissante

Saint Ange rapporte une prophétie que Jésus-Christ Lui-même a faite au saint lorsqu’il jeûnait dans la solitude du désert :
« Sache, Ange, dit J.C., que la ville de Jérusalem sera longtemps en la possession des Agarenes … que les églises que tu vois où le service de Dieu est fait seront ruinées et presque partout sera aboli l’exercice de la religion chrétienne. Ne tardera guère après que cette partie du monde qu’on appelle Asie Mineure sera réduite en la puissance de Mahomet… De là croîtra de plus en plus leur puissance, tant par mer que par terre qui étonnera tous les peuples et parviendra jusqu’aux royaumes de Cypre, Dalmarie et Russie…

Ces choses adviendront quand l’Église aura sa beauté effacée, sera délaissée comme une veuve. Quand plusieurs courront après le siège et le rang de pasteur de Rome et l’un sera contraire à l’autre. Quand s’élèveront hypocrites, décevant les peuples sous prétexte de sainteté et de religion sera l’Église pleine de sectes où régneront l’ambition et la luxure… Quand les hérésies auront le dessus et sera la Foi quasi éteinte.

Quand mon peuple sera contrit, quand il connaîtra mes voies, apprendra la justice et la gardera, viendra enfin celui qui délivrera, qui mettra la paix aux nations et sera la consolation des justes. Et qui sera celui qui délivrera votre Cité ? demanda saint Ange. Se lèvera enfin un Roi de nation ancienne, dit J.C. , de la race des Français, homme d’insigne piété envers Dieu, qui sera reçu des Rois chrétiens qui feront profession de la religion catholique et sera aimé d’eux. »

Texte trouvé dans Voix Prophétiques de l’abbé Curicque:
II. — Nous nous arrêterons à ce moment solennel de sa vie où il fut favorisé de l’apparition de Notre-Seigneur Jésus-Christ. Après avoir entendu le divin Maître lui donner mission d’aller prêcher la pénitence et convertir les grands pécheurs, le Saint, prosterné la face contre terre, avait offert au Fils de Dieu fait homme pour nous l’ardent hommage de ses adorations, en protestant qu’il était prêt à lui obéir en tout ce qu’il daignait lui ordonner et qu’il s’estimait heureux de faire le sacrifice de sa vie à son service.

« Mais, Seigneur, ajouta-t-il, permettez que je vous recommande cette ville de Jérusalem où vous avez répandu votre sang très-précieux pour la rédemption et le salut du genre humain. »

« Ange, mon fidèle serviteur, lui répondit le divin Maître, sachez que la ville de Jérusalem et avec elle la Judée, la Samarie, la Galilée et la Terre promise toute entière, ainsi que l’Arménie, l’Egypte, la Cappadoce et la Phrygie tomberont, dans un temps qui n’est pas éloigné, entre les mains des fils d’Agar, les Ismaélites. (Musulmans). D’un autre côté, presque tout l’Empire grec, jusqu’à l’Albanie, l’Esclavonie, la Rhétie et la Hongrie, sera livré au pouvoir des Turcs qui affligeront grandement aussi l’Italie par la guerre et les déprédations, à cause du débordement de ses crimes. Ces malheurs auront lieu lorsque la division éclatera coup sur coup dans l’Église, que ses enfants s’élèveront les uns contre les autres et que deux où trois prétendants viendront à se disputer le Saint-Siège, en même temps que les tyrans se ligueront en foule contre l’Église pour la dépouiller, et qu’un grand nombre de familles religieuses, réduites à feindre la vertu, tromperont les peuples par une sainteté de pur apparat, n’ayant très-souvent presqu’aucune charité pour le prochain, mais s’adonnant à l’orgueil, a l’avarice, à l’envie, à la luxure et aux plus honteux excès. A cause de tous ces crimes, je permettrai que l’Italie et la chrétienté presque toute entière soient châtiées par les mains de mes ennemis. Prêchez donc et annoncez au peuple chrétien ce qui le menace dans un avenir prochain à cause de ces abominations. »

III.— «Oh mon Dieu! Qui donc délivrera votre cité sainte des mains des infidèles, » s’écria saint Ange?

« Ce sera,»lui répondit Notre-Seigneur,« un roi saint et puissant de la Maison de France. Ce monarque sera chéri de tous les rois de la chrétienté et de tous ceux qui professent la vraie foi. Il entreprendra avec mon Vicaire une nouvelle croisade en Terre-Sainte où le suivront une foule de fidèles dont beaucoup verseront leur sang par amour pour moi et mériteront ainsi la gloire éternelle.»

C’est a la suite de cette révélation que, le coeur inondé des divines consolations, saint Ange se rendit à Jérusalem, pour commencer à prêcher la pénitence : en présence du patriarche de la ville sainte, venu pour le visiter au couvent des Carmes, et devant le Prieur et tous les religieux de sa communauté, il dut, bien malgré lui, déclarer ce qu’il venait de voir et d’entendre de la part de Notre-Seigneur. Le récit en a été conservé par ceux de ses compagnons qui vinrent avec lui en Italie et en Sicile, comme on peut le lire au cinquième jour de mai, dans les Actes des Saints recueillis par les Bollandistes. Ceux-ci donnent les deux textes de sa vie en regard l’un de l’autre. Nous avons suivi, pour la traduction de la Prophétie, le texte le plus concis comme se rapprochant le plus des paroles recueillies de la bouche même du Sauveur par saint Ange. Les circonstances actuelles,ainsi que la concordance de cette révélation avec d’autres prédictions analogues, militent en faveur de son authenticité, et c’est ce qui nous a engagé à la mettre ici sous les yeux de nos lecteurs. La Prophétie ne dit pas si Jérusalem tiendra ferme après sa délivrance; nous la citons principalement à cause du grand Monarque de la Maison de France qu’elle annonce.

Un rabbin du douzième siècle a prédit la fin des temps, en 2017 :Au12ème siècle le rabbin Judah Ben Samuel annonça que lors d’un jubilé, Jérusalem redeviendra la possession de la nation juive, ce qui signifiera le commencement des temps messianiques de la fin.

2017 SERA-T-ELLE UNE ANNEE DE JUBILE ? Étonnantes prédictions d’un rabbin du XIIe siècle
Judah Ben Samuel était un rabbin légendaire et prolifique du 12ème siècle; il fit des prédictions particulières et étonnantes sur l’avenir de Jérusalem et d’Israël, prédictions qui se sont avérées.

Judah Ben Samuel aussi connu sous le nom de Judah Ha’Hasid (Judas le pieux) vivait et travaillait à la fin du 12ème siècle jusqu’au début du 13ème siècle à Regensburg. Il a écrit un certain nombre de livres en allemand. En suivant les croisades chrétiennes vers la terre sainte entre 1096 et 1270 il a développé une correspondance régulière entre les juifs en Terre Sainte et les chrétiens occidentaux.
Ainsi par exemple, les rabbins de Worms et Regensburg en Allemagne savaient que Saladin Ayyubids règnait en terre sainte depuis 1187. A cette époque, Judah Ben Samuel publia les résultats de ses calculs bibliques et ses observations astrologiques et les résuma ainsi : « Quand les ottomans (les turcs) – qui avaient déjà une puissance reconnue sur le Bosphore du temps de Judah ben Samuel- vont conquérir Jérusalem, ils la gouverneront pendant huit jubilés.

Ensuite Jérusalem deviendra un no man’s land durant un jubilé, et lors du neuvième jubilé, elle redeviendra la possession de la nation juive ce qui signifiera le commencement des temps messianiques de la fin. » Un jubilé est la cinquantième année après sept fois sept ans, l’année pendant laquelle chacun doit retrouver sa propriété dans son pays. Les calculs de Ben Samuel étaient purement théoriques : il n’y avait à cette époque aucun signe d’accomplissement. Lui-même était incapable d’expérimenter leur accomplissement car ce n’est que 300 ans après sa mort que la première de ses prédictions est devenue réalité.
Les mamelouks, qui ont régné à Jérusalem depuis 1250 ont été vaincus en 1517 par les turcs ottomans. Ils sont restés huit jubilés (8 fois 50 = 400 ans) c’est-à-dire qu’ils sont restés à Jérusalem 400 ans. Exactement 400 ans plus tard, en 1917 les turcs ottomans ont été vaincus par les anglais. La ligue des nations donna un mandat sur la terre sainte et Jérusalem aux anglais. Ainsi depuis 1917 sous la loi internationale, Jérusalem est devenue un no man’s land. 146 Ensuite, quand Israël reprit Jérusalem lors de la guerre des six jours en 1967 exactement un jubilé plus tard (50 ans) après 1917, Jérusalem est revenue aux juifs israéliens.
A partir de là, selon les prophéties de Judah ben Samuel les derniers temps messianiques commencent.

Beaucoup d’érudits ont étudié et fait référence aux écrits de Judah Ben Samuel afin d’essayer de comprendre comment il en était arrivé à de telles conclusions. Parmi ceux qui font référence à Ben Samuel, il y avait le rabbin Isaac Ben Solomon Luria, un mystique traitant du monde messianique (Jérusalem 1531-1572) ; Joseph Solomon Delmegido (1591 Candia- 1655 Prague), un mathématicien et astronome, Mazref leChochma) Azulai I, (1724-1806), un bibliographe, Samuel David Luzzato (1800-1865) étudiant biblique ; l’historien Heinrich Graetz (1817-1891) et le spécialiste de la Torah Jacob Epstein. (1925-1993). Le secret pour savoir comment Juda le pieux est arrivé à de telles prédictions provient du fait qu’il a consacré toute sa vie a Dieu. Ses élèves Isaac ben Moses, Baruch ben Samuel et Simcha témoignent que ben Samuel était un modèle d’abstinence et d’altruisme et qu’il attendait avec un désir ardent la venue du Messie. Ben Samuel était souvent appelé « la lumière d’Israël ».

Même l’évêque venait le voir pour avoir son avis. Si quelqu’un lui demandait d’où lui venait sa sagesse il répondait : « Le prophète Elie qui précèdera le Messie, m’est apparu et m’a révélé beaucoup de choses et a souligné que la condition pour une prière exaucée, c’est d’être rempli d’enthousiasme et de joie à cause de la grandeur et de la sainteté de Dieu. »
Récapitulons ces prédictions étonnantes : En 1217 ce rabbin érudit et pieux a prophétisé que l’empire ottoman turc règnerait sur la ville sainte de Jérusalem durant huit jubilés. Souvenez-vous qu’il a fait cette prédiction 300 ans avant que les turcs ottomans prennent le contrôle de Jérusalem en 1517. Si 1217 et 1517 étaient des années de jubilé comme Judah Ben Samuel le croit, alors sa prophétie était absolument juste, parce qu’exactement 400 ans après que les turcs aient pris le contrôle de Jérusalem ils ont été conduits hors de la ville et de la terre sainte en 1917 par les forces alliées sous le commandement du général George Allenby, en passant, c’était le jour d’Hanoukka.

Mais il y a encore plus intéressant. Le rabbin a également prophétisé que durant le neuvième jubilé, Jérusalem serait un « no man’s land ».
C’est exactement ce qui est arrivé de 1917 à 1967 car la terre sainte a été placée sous mandat britannique en 1917 par la société des nations et n’appartenait littéralement à aucune nation. Même après la guerre d’indépendance d’Israël en 1948-49 Jérusalem était encore divisée par une bande de terre coupant le centre de la ville, la Jordanie contrôlait la partie est de la ville et Israël contrôlait la partie ouest. Cette bande de terre était considérée et même appelée « no man’s land » par les israéliens et les jordaniens.
Ce n’est que lors de la guerre des six jours en 1967 que toute la rive ouest de la terre sainte a été conquise par l’armée israélienne et que toute la ville de Jérusalem est passée en possession d’Israël.
Encore une fois, la prophétie faite par le rabbin 750 ans auparavant s’est accomplie. Judah Ben Samuel a aussi prophétisé que pendant le 10ème jubilé, Jérusalem serait sous le contrôle des juifs et que les temps messianiques commenceraient. S’il a raison, le 10ème jubilé a commencé en 1967 et se terminera en 2017.
Joseph Farah, éditeur et fondateur de WND, à propos des prédictions de Judah ben Samuel en Israël a déclaré: « Personne ne peut ignorer ce que ce rabbin du 12ème siècle a écrit et dit. C’est bien documenté. Et j’applaudis Israël aujourd’hui de le mettre en lumière. »

Enfin une prophétie turque rapporte qu’à la fin des temps, un Roi franc viendra à Jérusalem, convertira les musulmans au Christianisme, et entrera dans la ville par la porte dorée. C’est la raison pour laquelle cette porte fut murée pendant l’occupation ottomane. Un tremblement de terre gigantesque aura lieu séparant le mont des oliviers en deux , et formera la vallée des Oberim où seront enterrées Gog et ses troupes (chapitre 38 et 39 d’Ezechiel)
Saint Ange, carme Juif palestinien, a prophétisé que Jérusalem serait ensuite un lieu saint géré par la France.

C’était la grande mission future, annoncée six siècles plus tard par Jeanne d’Arc au Duc de Bedford, régent d’Angleterre, devant les murs d’Orléans en 1429 : délivrer les lieux saints et planter la Croix à La Mecque et à Médine sur la tombe de Mahomet.
Ce sera la conversion des islamistes et la fin définitive de l’Islam.

Prions bien chers Amis, pour que ce jour de Victoire soit proche, tout dépend de la prière, et non des armes terrestres.

Vive le Christ Vrai Roi de France, Mont-Joie Saint Denis, vive SON BON roi!
Pour les Coeurs Croisés
Jean Stiegler

LES COMMUNIQUÉS POPULAIRES

Le Pape François avant-dernier Pape ?

La prophétie des Papes, attribuée peut-être à tort à Saint Malachie, fut publiée pour la première fois en 1595. Elle annonce 112 Papes depuis...

L’ Avertissement