Le sacre du roi de France

Pourquoi un roi?

La fonction royale consiste principalement à réaliser l’harmonie entre les lois divines et la vie quotidienne du peuple, dans toutes ses composantes, politiques, économiques, administratives et sociales.
Le roi est un médiateur entre la terre et le ciel ; il doit agir aussi bien sur le plan temporel que spirituel.
« Saint Paul , dans son épître aux Hébreux(VII, 1-3), donne des renseignements importants sur le premier Roi de Salem, (ville identifiée à Jérusalem), prêtre du Très-Haut, roi de la Paix, qui est sans père, sans mère, sans généalogie, qui n’a ni commencement, ni fin de sa vie, mais qui est ainsi semblable au Fils de Dieu,…prêtre à perpétuité » « à qui Abraham donne la dîme de tout le butin » se considérant comme son inférieur ».

Melki veut dire « roi » et sedec « justice »

« Melchissedec, roi de Salem, fit apporter du pain et du vin, et il était prêtre du Dieu Très Haut, »El ELION, mot équivalent à « Emmanuel » qui veut dire « Dieu avec nous ». Ce qui fait dire à Guénon, que « le sacerdoce de Melchissedec et le sacerdoce Chrétien dans le sacrifice Eucharistique ne sont qu’un seul et même sacerdoce ». Le roi d’Israël est représentant du Très Haut, puis dans l’ère chrétienne du Nouveau Testament,  le Christ est prêtre et Roi dans le monde terrestre, dans le monde intermédiaire et dans le monde céleste, Il intronise son Lieutenant roi de FRANCE en Son Nom.

Pourquoi en France?

Pour comprendre l’origine de l’influence des rois d’Israël sur la Maison de France, Il faut bien comprendre l’origine des trois dynasties royales de France, mérovingiennes, carolingiennes, et capétiennes:  Liées entre elles par le sang, mariages et successions, elles descendaient de LA MAISON DE DAVID par les Francs. (voir le site « effondrements de civilisation » lien :  » les ascendances davidiques des rois de France », « La mission divine de la France » Marquis de La Franquerie).
La tribu juive des Danaïtes se réfugia dans l’ancienne TROIE (Turquie actuelle), et se mélangea aux peuples venant de l’Est, où le fils du roi Priam, Francus, donna son nom aux Francs, qui partirent  vers l’Ouest, à la conquête de la Gaule.

De même, les Amis du Christ Lazare, Marthe, Marie-Madeleine et la famille d’Anne, partirent de Palestine, et se réfugièrent en Gaule dès le 1er siècle :

Lazare fut persécuté à cause de sa résurrection par le Christ: les Juifs décidèrent de le mettre à mort, car il convertissait beaucoup de gens. Lazare et sa famille, Marthe, Marie et Marie-Madeleine furent mis sur une barque percée de trous. Subitement et miraculeusement, ils abordèrent sur la côte méditerranéenne de la Gaule à l’endroit appelé depuis, « Les Saintes Maries de la mer », et évangélisèrent la vallée du Rhône.
Lazare devint le premier évêque de Marseille, Marthe évangélisa la région d’Aix-en-Provence. Marie-Madeleine vécut en ermite dans la grotte de la Sainte Baume, où Saint Maximin lui apportait la communion, et où plus de 40 rois de France se rendirent en pèlerinage (à quelques kilomètres de Saint-Maximin, dans le Var).
Quant à la famille d’Anne, grand-mère du Christ, elle s’installa en Bretagne, ce qui explique les apparitions de Sainte Anne d’Auray, au 17e siècle, pour rappeler aux Bretons ce culte très ancien, à l’origine du Christianisme en Bretagne.

Les rois d’Israël, choix de Dieu

Le mot « sacré » désigne tout ce qui est soustrait à l’usage ordinaire, pour être réservé exclusivement au culte. Est  sacré ce qui touche au sanctuaire, au Temple, à la Présence de Dieu au milieu des hommes, objet, lieux ou personne humaine.

Dieu révèle à Moïse que « la montagne du Sinaï est une terre sacrée », (Ex 3, 5), Jérusalem (Jl 4,17), le mont Sion(Ab 17), l’Arche d’Alliance, le Temple (S9,8)

Dieu le Père établit la royauté sur Israël, comme étant la forme de gouvernement la plus naturelle, la plus parfaite, et celle qui pouvait le mieux assurer la paix et la durée de l’Etat. Jésus, Fils de Dieu, né  de la Vierge Marie et de l’Esprit Saint, ne pouvait prendre chair que dans la famille royale de David, dont étaient issus Joseph et Marie, afin d’accomplir la promesse du Messie, sauveur du  peuple Juif, peuple élu, car fidèle au Dieu unique Yahve.

Pour établir  la royauté devant gouverner le peuple d’Israël, Dieu prépara la race royale qui devait donner naissance plus tard à Son Fils, en désignant le roi par élection divine :

«Vous établirez celui que le Seigneur votre Dieu aura choisi du nombre de vos frères »

Aussi, ordonne-t-il à Samuel de sacrer Saül, de la maison d’Isaïe.
Pour bien montrer à quel point la grâce du Sacre est efficace, Il choisit un simple pâtre sans instruction et sans intelligence :
Samuel prit une petite fiole d’huile qu’il répandit sur la tête de Säul, il le baisa et lui dit :

« C’est le Seigneur qui par cette onction vous sacre prince sur son héritage ». (I Rois, X, I)

Samuel ajoute à Saül :

«En même temps, l’Esprit du Seigneur se saisira de vous, et vous serez changé en un autre homme ».(I Rois X, 6)

Que signifie le Sacre?

Le sacre est le lien qui unit le roi à Dieu et le canal par lequel la puissance, l’assistance et le rayonnement de la majesté divine se communiquent au roi, au moment où il devient l’oint du Seigneur «  personne sainte et sacrée ».(I Rois IX, 15 à 17 et X, 1…)

Il n’est donc pas nécessaire que le roi soit un homme de génie, puisque Dieu supplée aux qualités qui lui manquent par la vertu du Sacre . Aussi Saül est-il vainqueur en toutes circonstances, réalisant cette grande prophétie d’Isaïe pour tous les temps :

« Le joug tombera en pourriture en présence du Sacre ».

Voilà la raison essentielle de l’ordre donné à Jeanne d’Arc, de faire sacrer Charles VII à Reims, tout de suite après la délivrance d’Orléans

Par la vertu du Sacre, le roi reçoit de Dieu les capacités surnaturelles dans l’art de gouverner son royaume.
Le Livre des  Rois (I Rois, X9) constate « Dieu lui changea le cœur et lui en donna un autre ».

Mais Saül s’étant arrogé, en plus de ses droits temporels, les droits du sacerdoce, il est rejeté pour sa présomption. Dieu donne l’ordre à Samuel  «de prendre l’huile sainte, et d’aller à Bethléem où il s’est choisi un Roi parmi les enfants d’Isaïe : le plus jeune des dix frères, David.

«Sacrez le présentement car c’est lui que J’ai choisi.»

Ainsi du vivant même de Saül, David est le seul Roi légitime, et pourtant il est inconnu de tous, hors Dieu, le Grand Prêtre et sa famille. Il est le Roi caché que Dieu ne veut pas faire connaitre encore, afin de le préparer à sa mission future, et de le mettre à l’abri de ses ennemis jusqu’au jour fixé par la Providence pour l’accomplissement de sa mission.

Exactement ce qui se passe aujourd’hui pour le descendant de Louis XVII, le roi caché par la Providence, en vue de sa mission à venir, à la chute de la république française.

« Dès lors, David est rempli de l’Esprit Saint ; tout ce qu’il entreprend réussit, et seul, il peut arrêter la folie de Saül, dont Dieu s’est retiré pour faire place à Satan. L’esprit de David, en effet, étant «uni par le sacre à l’Esprit de Dieu, devient supérieur à l’esprit mauvais, et se trouve par ce secours en position de dominer et de le vaincre ».
Voilà pourquoi l’institution de la Royauté a une si grande importance, et que Dieu a voulu, ainsi que le constate l’Ecriture, y mettre lui-même, la main. » (Le Sacre des rois, Jean Pierre Bayard)

LES COMMUNIQUÉS POPULAIRES

Le Pape François avant-dernier Pape ?

La prophétie des Papes, attribuée peut-être à tort à Saint Malachie, fut publiée pour la première fois en 1595. Elle annonce 112 Papes depuis...

L’ Avertissement